Les propositions d’ECOLO GROEN Berchem pour l’enseignement

Notre constat :

Le soutient aux élèves en difficultés et aux devoirs est très vite sacrifié à d’autres tâches. Les procédures administratives peu claires n’encouragent pas les initiatives de projets des équipes éducatives. Les moyens d’encadrement ne sont pas suffisants et adéquats et limitent les possibilités de sortie.

Ecolo-Groen défend :

Assurer l’accès à la scolarité, encourager la réussite scolaire et garantir le bien-être à l’école de toutes et de tous !

Ecolo-Groen propose :

  • Une planification claire à moyen et long terme des besoins en nombre de places scolaires pour l’accueil, la maternelle, le primaire et le secondaire. Pour le niveau secondaire, l’optimisation du nombre de place pour les Berchemois en dehors du territoire communal doit être poursuivie. La création d’une école secondaire sur la commune doit être mise à l’étude.

Un enseignement inclusif aux spécificités des élèves  :

  • Approches et prise en charge des différents troubles de l’apprentissage par un encadrement différencié en classe et par un appui logopédique des équipes pédagogiques.
  1. Remédiation active et personnalisée de l’élève en difficulté avec un dossier de réalisations qui suit l’élève sur l’ensemble de son parcours scolaire ;
  2. Sensibilisation et propositions de formations des enseignants sur les troubles de l’apprentissage et aux neurosciences ;
  3. Engagement en fonction des besoins de logopèdes/orthophonistes et aménagement de locaux spécifiques ;
  4. Recherche de partenariats pour la relance d´une école des devoirs.
  •  Recherche et adaptation des pratiques, du rythme et de l’environnement de la classe (école) à chaque élève et en fonction du handicap de chacun.
  1. Adaptation des temps récréatifs et des lieux communs comme la cour par l’aménagement de zones calmes où la pratique de la lecture « loisir » et des arts créatifs est proposée ;
  2. Démarches et aménagements acceptables des locaux pour l’accueil d’élève à handicap spécifique ;
  3. Partenariats d’animations (Bruxelles-Environnement, associations locales et comité parents) à l’utilisation des lieux extérieurs comme les parcs environnants pour l’animation à l’éveil des sens (pratiques méditative et de recentrage) et à la nature (observations faunes et flores) : espaces de prairies et bocages (Zavelenberg et Scheutbos), espaces aquatiques (sentier du Kattebroek et Scheutbos), espaces de bois (Wilder) et plaines ouvertes (parcs Pirsoul et Saint-Moulin).

Un enseignement qui a du sens, qui donne envie aux élèves et qui est adapté à la réalité du monde :

  • Établissement d’un vade-mecum et un listing des associations « ressources » pour l’aide à la mise en place de projets éducatifs ;
  • Proposition de formations des enseignants aux techniques d’animations spécifiques : gestion de projets et animations d’équipe, enseignement par le jeu, élaboration d’ateliers scientifiques, techniques musicales et théâtrales, donner une leçon en extérieur,… ;
  • Subsidiation des ateliers et sorties pédagogiques en relation avec le projet ou du transport vers ceux-ci ;
  • Organisation communale et centrale de défis « écologiques» lancés aux élèves (meilleures alimentations, mobilité active, réduction des consommations d’énergie, réduction des déchets, bien-être, satisfactions,…) sous la forme de concours inter-école avec résultats objectivés au moyens d’indicateurs (construits avec les élèves) ;

 

  • Enseignement d’une citoyenneté participative.
  1. Les projets éducatifs sont choisis, élaborés et suivis par les élèves en collaboration avec les parents ;
  2. Bénévolat des parents disponibles pour l’encadrement des visites et surveillance;
  3. Présentation du fonctionnement du conseil communal et ses processus décisionnels par un groupe d’élus et représentatif des diverses tendances politiques (animations par jeux de rôles) ;
  4. Visites des diverses administrations, services policiers et médicaux ;
  5. Proposition de formations à la médiation et à la gestion des conflits pour l’entièreté du personnel affecté à l’encadrement d’enfants et aux surveillance en ce compris les ALE et les articles 60.
  • Enseignement ancré dans la réalité du monde.
  1. Organisation des sorties pédagogiques pour découvrir le monde du travail et sa réalité économique en partenariat avec des entreprises publiques et privées, le commerce et l’artisanat local (organisation similaire à « Place aux enfants ») ;
  2. Soutiens et accès aux nouvelles technologies (tableaux interactifs et programmes) aux équipes éducatives volontaires ;
  3. Organisation de conférences pour les équipes éducatives, les élèves et les parents sur l’utilisation d’Internet et des réseaux sociaux.
Share This