Les propositions ECOLO GROEN BERCHEM pour

le développement Durable

Notre constat :

  • Développement durable, économie circulaire, production et monnaie locale, biodiversité, zéro-déchet, « consomm’acteur », impact carbone, citoyenneté, participation … ces mots d’un genre nouveau font partie du vocabulaire et illustrent l’urgence et l’envie d’agir.
  • Le potentiel berchemois existe et les initiatives citoyennes n’ont de cesse d’augmenter : repair café, service d’échange local (SEL), incroyables comestibles, composts de quartier, vergers et potagers collectifs, …. autant de projets issus du tissu citoyen et associatif.

Ecolo-Groen défend :

Toute initiative qui tend à améliorer l’environnement local et à réduire l’empreinte écologique locale. La Commune se doit d’innover, d’être un modèle du genre et d’être LE partenaire incontournable pour améliorer la qualité de vie des Berchemois. Objectif 2024 : Berchem-Sainte-Agathe, Commune en transition !

Ecolo-Groen propose :

  • l’élaboration, avec l’administration, pour l’ensemble des projets et réalisations, d’une grille d’évaluation transversale des impacts et des effets en matière environnementale, sociale, économique et d’égalité, et l’utilisation progressive de cette dernière de manière transversale (ajustement, publication régulière, etc…) ;
  • la réalisation d’un audit des consommations énergétiques communales ;
  • la réduction de l’empreinte écologique des services publics (p.ex : réduction et suppression progressive des déchets et des emballages dans les cantines, repas scolaires, activités festives, réunions et cérémonies, etc…) ;
  • l’étude et la mise en place progressive et pédagogique de formules de « transition économique » telles que « budget participatif » et « monnaie locale » ;
  • l’adoption et la valorisation d’espaces verts par les citoyens ;
  • l’impulsion et le soutien d’initiatives citoyennes et/ou associatives par des appels à projets ciblés ayant pour objectifs de redynamiser des quartiers et/ou de favoriser la transition écologique ainsi que par la mise à disposition d’un local où les citoyens et autres associations ou commerçants peuvent se rencontrer et oeuvrer au développement d’initiatives qui mettent l’économie locale au centre de leurs objectifs ou encore une aide matérielle ou financière (budget participatif octroyé aux quartiers actifs) ;
  • l’impulsion et le soutien de « petits producteurs » et d’artisans (locaux) qui proposent des produits alimentaires en vrac, qui réduisent voir suppriment le nombre d’intermédiaires ainsi que l’impact carbone de leurs produits, etc… et mettre des locaux et/ou des espaces de stockage à disposition ;
  • l’auto-production par le biais de plantations à essence régionale et nourrissante pour la faune (serres communales avec création d’emplois).
Share This